Publié : 9 mars 2017

Finland Day 3 and 4

Des petits soucis de connexion internet hier soir nous ont empêchées de vous donner des nouvelles de la suite de nos aventures en Finlande...

Hier, nous nous sommes rendus sur Helsinki en bus, sous la neige... mais pas de panique, les véhicules finlandais sont très bien équipés pour rouler dans ces conditions !

Nous avons commencé par visiter l’usine Fazer, une des plus grosses entreprises finlandaise : une usine de chocolat ! A la sortie de la visite, dégustation de chocolats à volonté, mais heureusement, aucune crise de foie à déplorer !

Nous avons ensuite visité le musée Emma, un musée qui a ouvert en 2006 dans une vieille imprimerie. Les murs et les plafonds du musée peuvent être déplacés, l’espace d’exposition a donc la particularité de pouvoir s’adapter aux œuvres exposées.

Les élèves ont profité de deux expositions. La première de Joseph Beuys, artiste conceptuel allemand qui a travaillé sur la politique, l’écologie ou encore l’économie. La deuxième d’Olafur Eliasson, artiste islandais qui travaille beaucoup sur les paysages, prêtant attention au mouvement et à la lumière dans ses œuvres, qu’il expose dans des espaces spécifiques.

En fin d’après-midi, les élèves ont eu le plaisir de visiter le théâtre national de Finlande et ses coulisses.

Aujourd’hui, les élèves sont restés au lycée. Ce matin, ils ont participé à trois ateliers artistiques : l’un à l’extérieur, sur l’art dans l’environnement, un autre sur les arts visuels et le dernier sur le théâtre.

C’est une française, Cécile Lagrange, qui a encadré le groupe théâtre. Notre projet consistant à créer une oeuvre d’art à installer dans un pays étranger, elle a amené les participants à se questionner sur les frontières européennes et sur les besoins de chacun. Les élèves ont échangé oralement à ce sujet, évoquant les droits de l’Homme et la pyramide de Maslow. Enfin, grâce aux échauffements proposés par Cécile, les élèves ont préparé une performance pour leurs camarades.

Divisés en trois groupes, séparés par une frontière au sol, les élèves ont réfléchi à une façon de se mouvoir propre à leur monde imaginaire, puis, ont traversé les frontières, s’imprégnant de la façon de se mouvoir de leur nouveau groupe et influençant celui-ci à leur manière. Au final, les élèves se sont accaparés toutes les frontières et ont salué leur public. Ce fut un atelier vivant, drôle et chargé en émotions. Félicitations aux élèves qui ont donné de leur personne et merci à Cécile pour son dynamisme et sa générosité.

Enfin, une après-midi sportive a été organisée par l’école finlandaise pour toute l’équipe Erasmus+.

La fin de cette deuxième activité approche, les au revoir risquent d’être difficiles...