Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Lettres > 2017- 2018 > La rencontre avec Denis Michelis vue par Victoria, élève de 1ère (...)
Publié : 12 mai

La rencontre avec Denis Michelis vue par Victoria, élève de 1ère L2

Rencontre avec Denis Michelis

- A l’occasion de la Quinzaine de la Librairie (qui regroupait différentes sorties comme le Salon du Livre) nous avons pu nous immerger dans le monde de la lecture et de l’édition, accompagnés de notre professeur de français et d’une documentaliste du lycée. Lors de la visite de la « Bibliothèque pour Tous » de La Queue-Lez-Yvelines, une bénévole nous a expliqué en quoi consistait le métier de bibliothécaire. C’est donc dans la continuité de cette Quinzaine que le mercredi 2 mai la classe de 1L2 s’est rendue à la Librairie "Antre Guillemet" de La Queue-Les-Yvelines où une rencontre avec l’écrivain Denis Michelis a eu lieu.
Cette rencontre intervient dans le cadre de la promotion de son second roman « Le Bon Fils ».

- Nous avions préparé préalablement ce rendez-vous avec notre professeur de français, Mme Rouvière. Nous avons pu chacun à notre tour lire ce roman, ce qui nous a permis ensuite de questionner l’auteur de manière avertie mais également de lui poser des questions sur son parcours, ses aspirations et, bien sûr, ses projets. Denis Michelis a répondu avec bienveillance et sincérité.
Ces échanges ont été très appréciés par chaque élève et ont permis de tisser un premier lien avec l’écriture et notamment l’écriture romancée grâce à cet auteur si singulier.
- La rencontre s’est terminée par une séance de dédicaces qui nous a ravis.
Pour cette occasion très spéciale nous avons bénéficié d’un chèque de 18€ financé par la Région afin de pouvoir acheter un ou plusieurs livres.

- Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié le roman de Denis Michelis« Le Bon Fils », c’est un roman étonnant, à la fois intriguant et dérangeant. Ce livre mélange les genres du roman noir, du conte, de la comédie, du fantastique et de la satire sociale. En débutant ma lecture, je m’attendais à une histoire assez classique, une relation entre un ado et son père qui ne s’entendent et ne se comprennent pas. C’est bien ça, mais écrit et tourné d’une manière très singulière. Ce duo devient vite trio avec l’arrivée d’un ami étrange, venu de nulle part ; c’est à partir de là que le flou arrive. Il y a le père, le fils (Albertin, en pleine adolescence) et Hans (ancien très bon ami du père qui vient s’installer avec eux du jour au lendemain et qui va très vite prendre une place importante entre couple père/fils). Ce roman peut amener à être frustré car il laisse planer une part de non-dit et de doute sur ce qui se passe vraiment. La question de l’homosexualité entre le père et Hans reste floue pour le lecteur, surtout lorsqu’on sait que le livre a été écrit lors de la loi sur le mariage pour tous. Ce roman m’a fait découvrir les sentiments et le rapport père/fils,mais aussi le mythe et le complexe d’Œdipe. J’ai beaucoup aimé le côté déstabilisant de ce livre qui a d’ailleurs été le premier livre que j’ai adoré. La rencontre avec l’auteur a pu m’éclairer sur certains points comme la question de l’homosexualité entre le père et Hans, l’existence de Hans. J’ai adoré le style d’écriture ainsi que ses inspirations.
Cette rencontre a été une expérience enrichissante en échanges ainsi qu’en apprentissage sur le métier d’écrivain.

Victoria 1L2