Vous êtes ici : Accueil > Education Artistique et Culturelle > Quinzaine de la librairie > 2018-2019 > Rencontre avec Ingrid Thobois, auteure de Miss Sarajevo, à la librairie (...)
Publié : 21 mai 2019

Rencontre avec Ingrid Thobois, auteure de Miss Sarajevo, à la librairie Antre-Guillemet

Une belle rencontre avec Ingrid Thobois


- Une belle occasion pour les élèves de 1ère ES3 d’aller à la rencontre de notre libraire indépendante et de notre la bibliothécaire de la Queue-lez-Yvelines, qui ont présenté leurs métiers, et d’échanger avec Ingrid Thobois sur sa dernière œuvre publiée Miss Sarajevo, et plus généralement sur son travail de création.
- La modératrice Ilham Ennaciri a présenté l’auteure aux jeunes et a engagé le dialogue avec elle autour de son œuvre et de ses lecteurs.


- Ingrid Thobois, a présenté le métier d’écrivain, les maisons d’édition, la chaîne du livre et son "métier-passion".
Son œuvre est intimement liée à ses voyages.
Sa rencontre avec le livre de Nicolas Bouvier (avec des illustrations de Thierry Vernet), écrivain, photographe, iconographe et voyageur L’ Usage du monde a été déterminante. Ce récit du voyage effectué par les deux amis de la Yougoslavie à l’Afghanistan a signé son départ en littérature.
Grande voyageuse, dès l’âge de 19 ans, elle a aussi enseigné le Français à l’étranger, notamment en Afghanistan (une expérience qui lui a inspiré son roman Le roi d’Afghanistan ne nous a pas marié et en Indonésie.
Elle a fait également des reportages pour la presse et la radio en Iran et à Haïti.
Elle anime aussi des ateliers d’écriture.
Pour son roman Miss Sarajevo, elle s’est inspirée de son voyage dans les Balkans.
Mais le roman se penche avant tout sur un douloureux événement familial et sur les souvenirs de Joaquim.

Printemps 1993. Joaquim, vingt ans, débarque au milieu de Sarajevo assiégée. Armé de son seul appareil photo, il cherche à échapper à son enfance et à se confronter à la mort. Cette mort que vient de choisir sa jeune sœur Viviane, fatiguée d’expier dans l’anorexie un tabou familial jamais levé. Été 2017. Joaquim apprend le décès de son père. Le temps d’un Paris-Rouen, lui reviennent en rafales les souvenirs de sa famille bourgeoise, apparemment sans défaut, verrouillée autour de son secret. En contrepoint, il revit les mois passés à Sarajevo, qui lui ont permis de se soustraire à l’emprise du passé et d’inventer sa vie. Mais peut-on réellement se libérer du fardeau familial ? Quel est, au bout du compte, le prix du non-dit ? Un roman qui mêle la grande et la petite histoire, et interroge la façon dont l’individu peut construire, en dépit des secrets de famille, son propre rapport à la vie.
- Enfin, guidés par les professionnels présents, les jeunes ont choisi un livre qu’ils ont acheté avec un bon d’achat de 18 euros offert par la Région.