Vous êtes ici : Accueil > Orientation > L’espace Orientation du CDI > 2019-2020 > Nouveautés actuel CIDJ février 2020 : études de santé
Publié : 27 février

Nouveautés actuel CIDJ février 2020 : études de santé

Les études de santé

Annoncées depuis plusieurs mois, les deux nouvelles voies d’accès aux études de santé ont été détaillées dans un décret qui vient de paraître.

À partir de la rentrée 2020, il y aura deux possibilités d’intégrer la 2e année de médecine, d’odontologie (dentaire), de maïeutique (sage-femme) ou de pharmacie : le parcours spécifique « accès santé » (Pass) ou la licence « accès santé » (L.AS). Pour chacune de ces voies d’accès, seules deux tentatives sont autorisées pour poursuivre dans les études de santé. Cette réforme devrait faciliter la réorientation vers une licence en cas d’échec puisqu’elle permet aux étudiants de valider une première année en obtenant 60 ECTS.

Parcours spécifique « accès santé » (Pass)
Le parcours spécifique « accès santé » propose une majorité d’enseignements axés sur la santé tout en permettant de choisir une option dans une autre discipline (droit, biologie, langue étrangère...). Le Pass sera proposé uniquement dans les universités disposant d’une faculté de santé. En validant cette année, les étudiants candidatent d’office pour une 2e année de médecine, d’odontologie, de maïeutique ou de pharmacie. S’ils ne sont pas admis, ils peuvent poursuivre en licence et candidater à nouveau pour la 2e année des études de santé. En revanche, si cette première année n’est pas validée, le redoublement n’étant pas possible, une réorientation sera nécessaire.
Licence « accès santé » (L.AS)

Pour intégrer la 2e année des études de santé, il y aura également la possibilité de s’inscrire en licence dans une discipline (droit, lettres, physique, économie, biologie...) et de suivre une option « accès santé ». En validant cette première année, les étudiants pourront candidater à l’admission en 2e année de médecine, d’odontologie, de maïeutique ou de pharmacie. Mais ils pourront aussi attendre de valider une L2 ou une L3 avant de se présenter à l’admission aux études de santé. S’ils ne sont pas admis, alors ils poursuivront leur licence et candidateront à nouveau pour la 2e année des études de santé à la fin de la L2 ou de la L3. Si la première année de licence « accès santé » n’est pas validée, il sera possible de la redoubler ou de se réorienter.
Des critères d’admission en 2e année encore flous

Bien que diversifié, l’accès aux études de santé restera sélectif. Chaque année, le nombre d’admis en 2e année des études de santé devrait être déterminé par les universités en accord avec l’Agence régionale de santé selon les besoins et les capacités de formation sur le territoire. Les étudiants seront sélectionnés sur les résultats obtenus en première année ainsi que sur des épreuves complémentaires, écrites ou orales. Les modalités des épreuves seront précisées par chaque université.

Attention, le Pass sera proposé uniquement dans les universités disposant d’une faculté de santé. Concernant les licences avec « accès santé », toutes ne permettront pas d’accéder à l’ensemble des 4 filières de santé (médecine, odontologie, maïeutique, pharmacie). Pour en savoir plus, il est possible de consulter sur Parcoursup le détail des formations proposées par chaque université.

Un dispositif transitoire pour les étudiants inscrits en 2019
Pour ces étudiants, il ne reste qu’une chance d’accéder à la 2e année des études de santé.
Pour ceux qui étaient en Paces : s’ils valident leur année sans obtenir la filière de leur choix, ils pourront redoubler la Paces ou s’orienter vers une 2e année de licence « accès santé » ;
en cas d’échec, ils peuvent redoubler la Paces ou s’orienter vers une première année de licence « accès santé » via Parcoursup. Une Paces uniquement composée de redoublants et avec un numerus clausus spécifique sera mise en place pour l’année 2020-2021.

Pour ceux qui étaient en Paces adaptée : s’ils valident leur année sans obtenir la filière de leur choix, ils passent en 2e année de licence « accès santé » ; si la première année n’est pas validée, ils peuvent s’orienter vers une première année de licence « accès santé » via Parcoursup.

Source :
Décret n° 2019-1125 du 4 novembre 2019 relatif à l’accès aux formations de médecine, de pharmacie, d’odontologie et de maïeutique