Publié : 2 avril

Une oeuvre à distance

Une Oeuvre à distance :

GERZ Jochen (né en 1940), Crier jusqu’à l’épuisement, 1972, vidéo de 19minutes et 30 secondes
VARINI Felice (né en 1952), Six arcs en scène, 2012, Genneviliers

Dans le cadre du confinement, réalisez une oeuvre qui ne puisse se voir, se comprendre, se ressentir uniquement à distance.
Vous développerez une intention artistique (dire, décrire, raconter, critiquer, dénoncer, faire rire, rêver, pleurer, éblouir, impressionner, séduire, etc...) qui ne sera perceptible que de loin.
Votre travail devra démontrer une maîtrise de la mise en forme (comment rendre visible pour celui qui est loin ?) et de la lisibilité de votre intention (si vous voulez faire pleurer et que le spectateur rit... c’est raté).

TECHNIQUES : libres pour l’oeuvre, des photographies (de près et de loin) rendront compte de la présentation de votre travail.
CONTRAINTES : la distance à laquelle le spectateur pourra voir le travail n’est pas définie, c’est à vous de créer la situation où la distance opère dans la relation entre l’oeuvre et son sens, l’espace et le spectateur.
Vous rédigerez un texte où vous expliquerez :
- quelle a été votre intention
- les matériaux que vous avez choisis et pourquoi
- comment vous les avez mis en forme et les problèmes que vous aurez éventuellement rencontrés et résolus pour les rendre expressifs de loin.

Enfin, vous devrez respecter les règles du confinement : installez votre travail, demander à votre voisin de le photographier de loin et de vous envoyer les photos, etc...

BARÈME :
- /5 Maîtrise de la mise en forme plastique (formes, matières, couleurs, matières, etc...) et invention
- /4 Lisibilité (à distance) de l’intention artistique
- /3 Qualité des prises de vues photographiques
- /4 Écrit : décrire son travail avec le vocabulaire plastique adéquat, expliquer le sens de son travail, questionner la notion de distance face à une oeuvre pour un spectateur)
- /4 TRAVAIL, INVESTISSEMENT