Lycée Jean Monnet

Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Arts plastiques > Résidences au centre d’arts La Source > Autour de la SCULPTURE, du MOULAGE et de l’INSTALLATION, résidence de (...)
Publié : 23 décembre 2010

Autour de la SCULPTURE, du MOULAGE et de l’INSTALLATION, résidence de décembre 2010

Encadrement :

Cette année, les 27 (sur 42) élèves de terminales en option facultative arts plastiques en résidence au Centre d’Arts La Source ont bénéficié d’un encadrement optimal puisque outre leur professeur d’arts plastiques et l’artiste intervenant Pierre Guilloteau, ils étaient aussi accompagnés par Mme Michèle Garnier, professeur de Sciences et Vie de la Terre, Valentin de Lima Ferreira, ancien élève de terminale de l’année dernière et qui avait obtenu un 18/20 à son oral d’arts plastiques, Aurélien Boiffier, artiste plasticien qui est venu observer le stage et nous a apporté tout son soutien.

Les élèves ont aussi pu rencontrer, discuter et recevoir l’aide des deux artistes en résidence à La Source : Sophie Bobelin et Émilie Satre.


Sujets :

La Source, décembre 2010 {JPEG}

Le plâtre et le moulage en art : ici, un article très complet sur le site du lycée Gérard de Nerval, Soissons, académie d’Amiens.

Et aussi un article passionnant sur l’hyperréalisme que permet le moulage et les matériaux contemporains dans la sculpture d’aujourd’hui.

Ces sujets n’ont été donnés que le premier jour de la résidence et en présence de l’artiste. On peut donc dire que les réalisations de ce séjour correspondent à 5 jours et seulement à 5 jours de travail (intense et acharné). Les élèves n’avaient qu’à apporter du matériel graphique, des objets symboliques de leurs démarches (voir sujet précédemment donné en classe.

Au dernier moment, Pierre Guilloteau, notre artiste intervenant a jugé qu’il valait mieux commencer par le sujet individuel. La suite du séjour lui a donné entièrement raison.

1 TRAVAIL COLLECTIF :DEUX CORPS DANS L’ESPACE

La Source, décembre 2010 {JPEG}

Par moulage des extrémités du corps et fabrication du tronc (structure grillage+vêtement plâtrés), vous réaliserez les sculptures de deux corps humains échelle1.
Répartition en deux groupes (13 et 14 élèves).
Vous réfléchirez collectivement à la pose, l’attitude que ces deux corps adopteront et leur relation l’un par rapport à l’autre.
(Soyez précis quant au sens : tête penché, doigts crispé sur le tissu, bras croisés, etc…)

Pratique individuelle rapide de croquis (30 minutes avant mutualisation)
Choix collectif et répartition des tâches ! (il n’y a pas de tâches moins intéressante qu’une autre dans une pratique collective !)

Réalisation et installation des deux sculptures. Un appareil photo sera placé sur pied, cadrant tout l’espace et vous devrez régulièrement photographier les évolutions de la réalisation et de l’espace.
Finalement et en raison du peu de temps qu’il nous restait, c’est un seul corps collectif que nous avons pu réaliser de justesse (deux minutes après la fin du rangement et son installation finale, le bus arrivait).

BARÈME :/20
- /4 capacité individuelle à bien gérer en autonomie son temps et son rythme de travail
- /4 capacité individuelle à s’exprimer à l’oral, à échanger avec les autres et avec les encadrants et les artistes.
- /4 capacité individuelle à aider l’autre dans son travail.
- /4 capacité individuelle à participer aux divers aspects pratiques d’un atelier (préparation du plâtre, de l’alginate, rangement des outils, de l’atelier...)
- /4 capacité collective à venir à bout du projet proposé et à rendre l’ensemble des pratiques demandés durant le séjour (volumes, croquis, photographies)

2 TRAVAIL INDIVIDUEL : CORPS/OBJETS DE LA SCULPTURE

En poursuivant votre problématique artistique personnelle (développée dans les 3 sujets précédents) et en usant de la technique du moulage, associez des éléments de vos objets symboliques à des éléments du corps de manière à ce que le ou les volumes obtenus exprime votre démarche personnelle (sens, présentation, rapport au spectateur).
Vous pouvez ainsi transformer vos objets ou le corps par : ajout, retrait, déformation, multiplication, fragmentation, déplacement/remplacement, assemblage…

- TECHNIQUE : moulage et assemblage
- CONTRAINTE :
Un croquis individuel abouti.
Vous définirez dès le départ la manière dont vos ou votre sculpture(s) s’inscrira dans l’espace de présentation défini par les deux corps (au sol ou non, distance avec les corps et comment la relation entre votre projet est modifié et modifie aussi la perception des deux corps, hauteur, espace occupé) et tiendrez compte du travail des autres élèves.
Vous photographierez votre travail personnel achevé : deux prises de vues retouchées au minimum (cadrage serré sur votre objet, cadrage large qui montrera une relation entre votre travail personnel et les deux corps).

BARÈME :/20
- /4 invention, expressivité et efficacité de la relation inventée entre le corps et l’objet
- /4 maîtrise technique des diverses étapes d’une pratique de sculpture utilisant le moulage
- /3 capacité à présenter son travail dans le cadre d’une installation collective ( attention et sensibilité aux caractéristiques des autres réalisations et à celle de l’espace d’exposition)
- /5 ÉCRIT : capacité à bien décrire les diverses étapes de la réalisation, le sens personnel de son travail et les liens plastiques et de sens avec les travaux réalisés au lycée
- /4 TRAVAIL, INVESTISSEMENT

3 TRAVAIL COLLECTIF : UNE INSTALLATION

Par une réflexion individuelle tout au long de la semaine et collective à la fin du stage, en tenant compte de votre travail, de ses évolutions et du travail des autres, vous réfléchirez à des interventions plastiques sur l’espace de manière à faire de l’installation un tout homogène !
Par exemple, des cercles concentriques alternant cercle de feuilles mortes et cercle de bas relief de plâtre. Un corps au centre de la cible obtenue, un corps à l’extérieur. Les objets en dialogue avec les corps dans tels cercles, ceux en opposition dans d’autres… ce n’est qu’un exemple.

- TECHNIQUES : libres
- CONTRAINTES : un croquis abouti par élève de la scénographie finale (accrochés au fur et à mesure dans l’atelier). Réfléchissez à l’ajout de matériau (feuilles mortes, tissu, couleurs ?...). Le dispositif devra être simple, efficace, homogène et respectant dans la mesure du possible chacun des objets réalisés au cours de la semaine.

Cette dernière étape était prévue comme un ajustement au cas où il serait resté du temps après ces les pratiques et réflexions précédentes. En effet, il est difficile de bien anticiper sur la durée que peut prendre un travail en autonomie. Faute de temps, ce sujet n’a pu être abordé mais les élèves, en installant, au fur et à mesure de l’achèvement de leurs travaux, leurs réalisations ont, à mon sens, bien compris les différences qu’il pouvait y avoir entre une pratique de mise en scène photographique et d’installation.


ŒUVRES DE RÉFÉRENCES :

Là encore, pour ne pas prendre du temps sur le travail en classe et pour faire que les pratiques à La Source ne soient les pratiques que de 5 jours et seulement 5 jours, ces références n’ont été données seulement dans le bus qui nous amenait au centre d’Arts sous la forme d’un polycopié noir et blanc. Vous trouverez ici les œuvres en couleurs.


Après six années de recherches, Auguste Rodin enveloppe finalement son étude de l’écrivain par une robe de chambre détrempée de plâtre et obtient son fameux Balzac. L’ensemble sera plus tard moulé et tiré en bronze mais le geste radical de Rodin, sa simplicité, qui ainsi renforce l’impression d’une tête immense et rappelle l’intimité de la création, fera scandale.

Auguste Rodin (1840-1917), Monument à Balzac, 1891-97

Une esthétique du fragment : ici, l’oeuvre taillée de Rodin contient en elle-même son dispositif de présentation : La pensée émergeant de la matière=397&no_cache=1]

Auguste Rodin (1840-1917), La pensée, 1886

Marcel Duchamp associe ici un moulage à un dessin, le volume au plan en une oeuvre silencieuse qui garde "sa langue dans sa joue".

Marcel Duchamp (1887-1968), With my tongue in my cheek, 1959, mixed-médias

George Segal a été au programme limitatif de l’option facultative de 2003 à 2005 avec Movie House. Il est un artiste de référence pour la pratique contemporaine du moulage et de l’installation.

George Segal (1924-2000), The Curtain, 1974

Proche du Pop Art, Segal s’attachera à la représentation du corps dans son quotidien.

George Segal (1924-2000), Woman sitting on bed, 1996

Une autre esthétique du fragment.

George Segal (1924-2000), Girl resting, 1970

Des œuvres mémorielles.

George Segal (1924-2000), The holocaust, 1982
George Segal (1924-2000), The blue robe

Des œuvres engagées dans la reconnaissance des droits civiques.

George Segal (1924-2000), Gay Liberation, 1980

Arman a lui aussi été au programme limitatif de l’option arts plastiques avec Long Term Parking de 2007 à 2009. Il est un artiste de référence quant à la diversification des gestes plastiques que l’on peut avoir sur l’objet. Ici, même s’il ne s’agit pas d’un moulage, il s’agit tout de même d’une empreinte.

Arman, Serenata, 1980

Ici avec Colère, l’empreinte garde l’émotion contenue dans le geste sur l’objet.

Arman, Colère, 1962

Avec Espoir de paix, c’est un moulage à peine dégagé, un moulage pour fixer et retenir.

Arman, Espoir de paix, 1995

Miquel Barcelo renouvelle ici la pratique ancestrale du potier en associant le pot et le figure animale ; processus d’association demandé aux élèves.

Miquel Barcelo, Alfabia amb peixos i hams, 1996
Miquel Barcelo, Erissons, 1998
Miquel Barcelo, Colonnes de têtes de poissons, 2001

Giuseppe Penone est au programme limitatif de l’option facultative Arts Plastiques depuis 2009 avec "l’Arbre des voyelles".

Contraindre la nature : un échange réciproque.

Giuseppe Penone, Alpes maritimes, il poursuivra sa croissance sauf en ce point, bronze, 1968

Le dessin de projet (demandé aussi aux élève) comme œuvre.

Giuseppe Penone, "Je sens la respiration de la forêt..., projet pour Alpes maritimes, 1968
Giuseppe Penone, Pommes de terre, bronze, 1977

Une œuvre où le moulage illustre de manière époustouflante les processus sculpturaux de la nature.

Giuseppe Penone, Pommes de terres, 1977 et Courges pendant la réalisation de l’oeuvre, 1978-79

Espérer une interaction entre la sculpture de bronze et la croissance de l’arbre comme processus de sculpture.

Giuseppe Penone, Sentier n°3, Sentier de charme, 1985-86, bronze, installation au centre d’arts contemporain de Kerguéhennec

Apparenté à l’Arte Povera, Penone partage ici l’intérêt de ce mouvement pour les matériaux dits pauvres.

Giuseppe Penone, Souffle de feuilles, 1979
Giuseppe Penone, Souffle de feuilles pendant l’exposition L’Empreinte au centre Georges Pompidou, 1997


Confronter la sculpture obtenue par moulage à l’image photographique (une autre empreinte) projetée.

Giuseppe Penone, Yeux, Thorax et exposition à Rome en 1973, moulages et projections diapositives

Antony Gormley, ici, ne pratique pas le moulage mais le modelage. Cependant, cette œuvre illustre les possibilités de la répétition inhérente au moulage. L’oeuvre devient ainsi espace. Il développera ce projet pour la Biennale de Sydney en 2006 avec "Asian Field" qui, avec l’aide de 300 villageois du village chinois de Xianxian, atteindra le nombre de 180000 pièces.

Anthony Gormley, Field (40000 figures), terre cuite, 2008

Kiki Smith avec "Train" associe le moulage du corps d’une femme avec des colliers de perles rouges en une sculpture-installation résolument féminine.


Tandis que Jana Sterback, moule le corps d’une robe de chair et retourne ainsi paradoxalement l’enveloppe du corps.


Des artistes recommandés par Pierre Guilloteau :

Mauro Corda Site de l’artiste

Mauro Corda, Jeune contorsionniste, bronze nickelé et fer poli, 2006
Mauro Corda, Metamorphosis, I, II, II, IV, V, VI, VII, 2002
Mauro Corda, Que la fête commence, résine et fer, 220cm
Patricia Piccinini

Wang Du, Realité jetable, platre et gouache, h70 à 250cm, 1999-2000

Enfin, la première soirée du lundi a consisté en un débat autour de la projection d’œuvres de Pierre Guilloteau puis de "Paso Doble", œuvre commune de l’artiste Miquel Barcelo et Joseph Nadj qui a suscité une vive discussion et dont voici un extrait.

Le DVD "Paso Doble" est disponible en salle d’arts plastiques pour tous les élèves intéressés.

Réalisations individuelles des élèves.

Clélia Basquin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Clélia Basquin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Clélia Basquin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Maël Bobard, La Source, Décembre 2010 {JPEG}

Maël Bobard, La Source, Décembre 2010 {JPEG}

Maël Bobard, La Source, Décembre 2010 {JPEG}

Aurélie Buteau, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Aurélie Buteau, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Aurélie Buteau, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lilian Carne, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lilian Carne, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lilian Carne, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lilian Carne, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Morgane Chatonnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Morgane Chatonnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Morgane Chatonnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucille Cherdo, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucille Cherdo, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucille Cherdo, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucille Cherdo, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Yann Cunningham, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Yann Cunningham, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Yann Cunningham, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Valentine Demonet, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Valentine Demonet, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Valentine Demonet, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Thomas Demoulin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Thomas Demoulin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Thomas Demoulin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Thomas Demoulin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Marine Dubois, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Dubois Marine, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Marine Dubois, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Claire Dujardin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Claire Dujardin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Claire Dujardin, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Chloé Duretti, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Céline Freytag, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Céline Freytag, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Céline Freytag, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Laura Garnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Laura Garnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Laura Garnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Laura Garnier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Alexandre Gomès, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Alexandre Gomès, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Alexandre Gomès, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Alexandre Gomès, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Justine Kimbatsa, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Justine Kimbatsa, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Justine Kimbatsa, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Camille Ludig, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Camille Ludig, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Camille Ludig, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Armelle Martin-Richon, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Armelle Martin-Richon, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Armelle Martin-Richon, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Armelle Martin-Richon, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Tybalt Montreer, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Tybalt Montreer, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Tybalt Montreer, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Tybalt Montreer, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucie Patricelli, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucie Patricelli, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucie Patricelli, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Lucie Patricelli, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Pommeline Poirier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Pommeline Poirier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Pommeline Poirier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Pommeline Poirier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Fabien Prunier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Fabien Prunier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Fabien Prunier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Fabien Prunier, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Julie Riguidel, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Julie Riguidel, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Julie Riguidel, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Julie Riguidel, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Antonia Toplosky, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Mikael Toucas, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Mikael Toucas, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Mikael Toucas, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Mikael Toucas, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Corentin Varet, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Corentin Varet, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Corentin Varet, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Samia Wahbi, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Samia Wahbi, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Samia Wahbi, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Samia Wahbi, La Source, décembre 2010 {JPEG}

Corps collectif et installation individuelle et collective.

Fin de l'installation des oeuvres individuelles avec l'installation de Valentine Demonet. {JPEG}

Réalisation du corps collectif. {JPEG}

Réalisation du corps collectif. {JPEG}

Réalisation du corps collectif. {JPEG}

Réalisation du corps collectif. {JPEG}

Installation finale du corps collectif. {JPEG}

Au total, c’est 225 kilogs de plâtre qui auront été utilisés cette semaine !

En vrac quelques photos de reportage d’une semaine à La Source.

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

JPEG

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

La Source, décembre 2010 {JPEG}

D’autres photographies de reportage : ici.


Les plus vifs remerciements au Géant des Beaux-Arts qui nous a généreusement accordé une subvention de presque 200 euros de matériel.

Et un grand merci à tous ceux qui ont soutenu cette aventure !

Portfolio automatique :