Publié : 31 janvier 2011

Visite imaginaire.

Croquis à réaliser sur formats A4, deux croquis cernés par feuille.
A travers ce travail, vous montrerez la diversité des instruments que vous utilisez et maîtrisez (crayons gris H et B (obligatoire), crayons de couleurs, feutres, et autres).
Vous noterez en dessous de chacun des croquis le temps de réalisation imposé.

"Vous êtes arrivés devant l’École d’arts de votre choix et qui vous a donné rendez vous pour un entretien suite à votre travail de Mail-art (voir réalisations des élèves). Vous êtes arrivé en avance et, un peu nerveux à l’idée de devoir faire cet interview, vous jetez un coup d’œil aux questions préparées en classe (ici). Puis, ayant encore quelques minutes, vous décidez de vous chauffer la main vite fait en prévision des croquis que vous allez devoir aussi réaliser.
Une scène vous interpelle
 :

Henri Cartier-Bresson, Bruxelles, Belgique, 1932 {JPEG}
Henri Cartier-Bresson, Bruxelles, Belgique, 1932

10 minutes

Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Charles d'Epenoux, janvier 2011 {JPEG}
Jordan Belmont, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Louise Lespagney, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Mathilde Crétin, janvier 2011 {JPEG}
Sarah Parot, janvier 2011 {JPEG}

Rassuré, vous pénétrez dans le grand hall de l’École. Impressionné, vous prenez là-aussi le temps d’en faire un croquis :

Brassaï, viaduc d'Auteuil, 1932 {JPEG}
Brassaï, viaduc d’Auteuil, 1932

8 minutes

Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Aurélien Guggenbuhl, janvier 2011 {JPEG}
Charles d'Epenoux, janvier 2011 {JPEG}
Elodie Cabon, janvier 2011 {JPEG}
Juliette Lambert, janvier 2011 {JPEG}
Laura Leblay, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}
Sarah Parot, janvier 2011 {JPEG}

Finalement, vous finissez par trouvez le bureau que l’on vous a indiqué et rencontrez un bien curieux personnage. Les présentations faites, vous commencez à poser les questions que vous avez encore bien en tête et y ajouter celles qui vous viennent en réaction aux propos de cet homme. Pendant cette discussion ou vous notez rapidement les réponses qu’il vous donne (qu’est-ce que ça aurait été bien d’avoir un dictaphone quelconque), et comme il est aussi un peu bavard, vous prenez le temps de croquez plusieurs fois de suite votre étrange interlocuteur :

André-Adolphe Disdéri, Jeune homme assis, jambes en l'air, entre 1854 et 1874 {JPEG}
André-Adolphe Disdéri, Jeune homme assis, jambes en l’air, entre 1854 et 1874

3 fois 2 minutes sur le même format

Alan Ralu, janvier 2011 {JPEG}
Antoine Gimeno, janvier 2011 {JPEG}
Aurélien Guggenbuhl, janvier 2011 {JPEG}
Aureline Garcia, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}

La discussion commence à s’essouffler et votre modèle (car, complice, il s’est bien prêté au jeu de la pose et vous a même laissé le photographier) vous propose de visiter son établissement. Bien content, d’en avoir fini avec les généralités et curieux d’aller visiter cette École, vous acquiescez et votre interlocuteur s’éclipse pour aller chercher un étudiant qui vous fera la visite.
Pendant son absence, vous jetez un coup d’œil par la fenêtre. Surpris de ne pas avoir fais attention à la poésie de cette vue, et comme vous n’avez rien d’autres à faire en attendant, vous attaquez un nouveau croquis
 :

Josef Sudek, Fenêtre de mon atelier, 1940-1954 {JPEG}
Josef Sudek, Fenêtre de mon atelier, 1940-1954

10 minutes

Alan Ralu, janvier 2011 {JPEG}
Alizée Charles, janvier 2011 {JPEG}
Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Antoine Gimeno, janvier 2011 {JPEG}
Aurélie David, janvier 2011 {JPEG}
Aurélien Guggenbuhl, janvier 2011 {JPEG}
Aureline Garcia, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Maurine Larue, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}
Sarah Parot, janvier 2011 {JPEG}
Steve Mentre, janvier 2011 {JPEG}

L’étudiant arrive finalement et vous voilà à le suivre dans un labyrinthe d’atelier. Jetant un œil à votre carnet, il vous propose de passer par le cours de modèle vivant. Vous entrez alors dans une salle silencieuse où le maître (un qui à l’air d’avoir toujours été le premier de la classe comme le disait malicieusement Eugène Leroy) explique à ces élèves graphisme, proportion, lumière et émotion.
Vous vous asseyez de même et attaquez votre croquis tout en écoutant
 :

Brassaï, Matisse dans son atelier, 1939 {JPEG}
Brassaï, Matisse dans son atelier, 1939

15 minutes

Alan Ralu, janvier 2011 {JPEG}
Alizée Charles, janvier 2011 {JPEG}
Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Antoine Gimeno, janvier 2011 {JPEG}
Aurélie David, janvier 2011 {JPEG}
Aureline Garcia, janvier 2011 {JPEG}
Jordan Belmont, janvier 2011 {JPEG}
Juliette Lambert, janvier 2011 {JPEG}
Laura Leblay, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Maurine Larue, janvier 2011 {JPEG}
Ophélie Enard, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}
Sarah Parot, janvier 2011 {JPEG}

Le temps passe et l’étudiant vous tire de votre travail, pour vous amenez vers les studios où l’on tourne un petit court métrage inspiré d’une série de photographies de Duane Michals.
Rapidement, vous faites un croquis de la scène en cours (vous rendant compte après coup, que vous avez oublié de cadrer les caméras, l’éclairage et la perche du preneur de son)
 :

Duane Michals, Le Christ à New-York, 1981, séquence de 6 images. {JPEG}
Duane Michals, Le Christ à New-York, 1981, séquence de 6 images.

5 minutes

Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Justine Canas, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Margaux Fury, janvier 2011 {JPEG}

Vous passez enfin par le studio de photographie. L’étudiant, qui semble avoir autre chose à faire, vous annonce qu’il vous laisse là et vous indique comment sortir ensuite tout seul. Il vous invite à passer par la Galerie de l’École et vous abandonne. Le studio est étrange. Les fortes odeurs de révélateur et de fixateurs emplissent la pièce d’un parfum d’Histoire ancienne alors que vous voyez dans l’autre pièce les ordinateurs et les imprimantes gigantesques destinés à la photographie numérique.
Sur une table, une nature morte semble avoir été laissée pour un cours du soir...

Josef Sudek, Composition, 1950-1954 {JPEG}
Josef Sudek, Composition, 1950-1954

10 minutes

Antoine Gimeno, janvier 2011 {JPEG}
Aurélie David, janvier 2011 {JPEG}
Aureline Garcia, janvier 2011 {JPEG}
Charles d'Epenoux, janvier 2011 {JPEG}
Elodie Cabon, janvier 2011 {JPEG}
Hugo Carrière, janvier 2011 {JPEG}
Justine Canas, janvier 2011 {JPEG}
Laura Leblay, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Ophélie Enard, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}

Puis, vous sortez en refermant la porte derrière vous.
Vous jetez un œil à la Galerie mais les œuvres présentées ne vous parle pas beaucoup. Par contre, un groupe de visiteurs vous fait sourire
 :

Elliott Erwitt, Château de Versailles, France, 1975 {JPEG}
Elliott Erwitt, Château de Versailles, France, 1975

5 minutes

Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Antoine Gimeno, janvier 2011 {JPEG}
Aureline Garcia, janvier 2011 {JPEG}
Charles d'Epenoux, janvier 2011 {JPEG}
Juliette Lambert, janvier 2011 {JPEG}
Justine Canas, janvier 2011 {JPEG}
Laura Leblay, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Margaux Fury, janvier 2011 {JPEG}
Morgane Casanova, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}
Sarah Parot, janvier 2011 {JPEG}
Tiphanie Caumont, janvier 2011 {JPEG}

Vous quittez enfin l’enceinte de l’École avec un bon paquet de notes et de croquis sous le bras, en passant devant la loge du gardien, celui-ci, que vous avez croisé dans les couloirs et qui vous a vu dessiné, vous fais comprendre de derrière sa vitre et par signes, qu’il veut que vous le dessiniez aussi.
Il s’en passe des choses bizarres quand on dessine en dehors de chez soi ou du lycée !...

Duane Michals, Marcel Duchamp, 1962 {JPEG}
Duane Michals, Marcel Duchamp, 1962

5 minutes

Amandine Obigand, janvier 2011 {JPEG}
Justine Canas, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Margaux Fury, janvier 2011 {JPEG}

Enfin, vous passez le porche et s’en est fini pour aujourd’hui. Il commence à faire sombre (vivement le printemps !) mais la personne qui devait venir vous chercher n’est pas encore là.
Allez, un dernier !

Brassaï, Avenue de l'Observatoire, Paris, 1933 {JPEG}
Brassaï, Avenue de l’Observatoire, Paris, 1933

5 minutes

Aureline Garcia, janvier 2011 {JPEG}
Charles d'Epenoux, janvier 2011 {JPEG}
Justine Canas, janvier 2011 {JPEG}
Laura Leblay, janvier 2011 {JPEG}
Léa Lederer, janvier 2011 {JPEG}
Louise Lespagney, janvier 2011 {JPEG}
Manon Burger, janvier 2011 {JPEG}
Manon Tessier, janvier 2011 {JPEG}
Orphée Cesneau, janvier 2011 {JPEG}
Paul Allirand, janvier 2011 {JPEG}
Sarah Parot, janvier 2011 {JPEG}
Steve Mentre, janvier 2011 {JPEG}

Comme pour le cas d’une visite réelle, vous retoucherez, peaufinerez les croquis de cette séance et les rendrez la semaine prochaine avec l’ensemble des croquis réalisés précédemment, en classe et/ou à la maison.

BARÈME :

- /4 Maîtrise du GESTE : RAPIDITÉ D’EXÉCUTION dans un geste rapide, fluide qui sait passer rapidement de la courbe à l’angle
- /4 Maîtrise de la FORME : capacité à simplifier par une forme efficace comme à construire rapidement une forme complexe
- /4 Maîtrise de la SURFACE : capacité à traiter, à animer la surface autrement que par un remplissage appliqué
- /2 DIVERSIFICATION DES OUTILS (expérimenter pour progresser)
- /2 attention portée aux consignes (taille des croquis, espace cerné, outils, annotations du temps et des éléments importants, etc…)
- /4 TRAVAIL, INVESTISSEMENT

Parmi tous les artistes cités et qui sont mis en lien sur cet article, vous choisirez les deux que vous préférez, rédigerez un court texte présentant leur travail, expliquerez pourquoi vous les avez choisi et vous réaliserez deux croquis aboutis sur un format A4 (20 minutes chacun).
Dans vos classeurs pour la rentrée des vacances d’hiver, le lundi 28 février 2011.