Vous êtes ici : Accueil > Vie scolaire > Sorties et voyages scolaires > 2011-2012 > Un compte rendu et des photos de la journée d’intégration du 13 septembre (...)
Publié : 14 septembre 2011

Un compte rendu et des photos de la journée d’intégration du 13 septembre 2011

Journée d’intégration le mardi 13 septembre 2011 pour les classes de terminale de la SEP, Saint Quentin en Yvelines, ville d’art et d’histoire

Objectifs :
- Reprendre contact avec les élèves
- Sensibiliser les élèves aux moments forts de l’année
- Solidariser les élèves

Moyens :
- Organiser une journée sur la ville de Saint Quentin, ville d’art et d’histoire. Ce label a été attribué à Saint Quentin En Yvelines en juin 2006, pour témoigner dans l’histoire du xxe siècle de l’aventure humaine que constitue la construction d’une ville de 150 000 habitants en une génération. En 30ans, le territoire, souvent qualifié de laboratoire d’architecture et d’urbanisme, est devenu un véritable musée à ciel ouvert où l’on peut découvrir la plupart des courants architecturaux contemporains.

Les parcours

Trappes : la cité cubiste « les Dents de scie »

La cité cubiste « les Dents de scie » est un modèle unique en France. Ensemble atypique de 40 maisons, réalisé entre 1929 et 1931 par les architectes Gutton père et fils pour un habitat minimum et confort maximum. Chaque maison possède une longue bande de jardin à l’arrière, pour le potager. En 1992, la cité a bien failli disparaitre, mais depuis sa réhabilitation elle est labellisée.

Saint Quentin en Yvelines : la place ovale
Lors de sa création, l’artiste grec Tloupas Philolaos avait proposé une œuvre monumentale à installer au centre de la place. Toute en inox, comme la fleur qu’il a conçue et posée sur un rond-point à Guyancourt, elle était à l’effigie d’un homme politique français. Le projet n’a pas été retenu, mais la place porte son nom.

Saint Quentin en Yvelines : de la ville au village :quelques étapes du parcours
- « Meta », œuvre de Nissim Merkado. Cette sculpture symbolise la naissance des Sources de la Bièvre. La partie souterraine est à découvrir lors d’une visite avec le Musée de la Ville.
- Le collège des Prés et sa sculpture, oeuvre de Christine O’Loughlin
- Le gymnase Pierre de Coubertin et l’ œuvre de Marie Lozier.
- Le parc de Jeanette et Paul Jean
- L’ ancienne ferme de Montigny-le-Bretonneux
- L’église Saint Martin, édifiée aux alentours de l’an 1000
- La statue au bout du parvis. A l’allure modern’style, les habitants l’appelèrent Rebecca. Elle localise une citerne offerte en 1895 à la ville, alimentée par les eaux de pluie provenant du toit de l’église. Entre 11h et 13h, chacun pouvait venir chercher une eau potable.
- Le château du parc de la Couldre : RV pour le pique-nique


- Le lycée Descartes.
- Le bassin de la Sourderie. Au centre du bassin,on peut voir l’œuvre « la Voilure ». Surnommé le « Versailles pour le peuple », cet ensemble urbain, première œuvre de l’architecte catalan Ricardo Bofill en France comprend 3 parties : les Arcades du Lac, le Viaduc et le Temple. Composé en partie de logements sociaux, Ricardo Bofill voulait démontrer que l’esthétique et le logement social pouvaient être associés. Les façades du Temple et des Templettes sont marquées par d’immenses fenêtres qui masquent certains planchers. Pour Bofill et son équipe, ce premier chantier en France est une grande réussite. Fini entre 1982 et 1986, il est adoré par les uns et détesté par les autres....