Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Economie et Gestion en STMG > 2011-2012 > Dosssier pédagogique : école JAPPOUJA
Publié : 16 mars 2012

Dosssier pédagogique : école JAPPOUJA

Explications du PROJET école JAPPOUJA
La France et le Maroc ont une relation privilégiée qui prend de plus en plus l’allure d’un véritable partenariat.
La densité des échanges politiques qui visent de plus en plus fréquemment à des actions communes, l’importance des échanges économiques et commerciaux, l’ampleur exceptionnelle de la coopération culturelle, scientifique et technique, la proximité des deux cultures méditerranéenne aux racines souvent entrecroisées et, plus que tout, l’estime et l’amitié profonde entre les deux peuples, construisent cette relation d’exception.

Objectifs pédagogiques et éducatifs du voyage scolaire
L’objectif s’inscrit dans un partenariat avec l’école JAPPOUJA dans le cadre d’une éducation au développement et à la solidarité internationale. Les participants ont pour missions principales d’améliorer les conditions de vie scolaire des écoliers marocains. Pour cela, ils seront chargés tout au long de la préparation au projet :
- D’améliorer les conditions d’hygiène de l’école JAPPOUJA ;
- De renforcer la francophonie ( missions au sein de l’école /ateliers préparés par les élèves).
Les objectifs pédagogiques peuvent s’articuler autour de 3 axes : en amont, pendant et en aval du voyage scolaire.

I.EN AMONT

Concernant la classe de 1ère et terminale :

Liens avec la matière communication/information/organisation

« Développer chez l’élève des aptitudes spécifiques, mobilisées dans un contexte organisationnel » (extrait du référentiel 1ère STG communication)
Cette préparation du séjour doit permettre la compréhension du passage de l’organisation individuelle à l’organisation au sein d’un groupe dans le cadre d’une action collective.
- Mise en œuvre de la Communication écrite : rédiger des courriers d’appel aux dons, rendre les dossiers de préparation au voyage demandés par le professeur aux échéances demandées ; élaborer des courriers de remerciement pour nos partenaires.
Idées : Contacter des entreprises de travaux installées au Maroc par courrier, courrier pour mécène, contacter les médias, idée d’autofinancement (inventaires, microdons…).
En rédigeant de nombreux courriers, les élèves assimileront les notions de communication interne (au sein du lycée : courrier au proviseur, aux professeurs…) et de communication externe (courriers aux entreprises, aux mairies avoisinantes…).
- Mise en œuvre de la Communication orale : compte rendu régulier des tâches accomplies, préparation pour certains d’une soutenance lors du projet passion au Conseil régional Ile de France.
Le cours sur la communication interpersonnelle fera ressortir précisément le rôle des normes de communication. En effet, il serait intéressant de comparer les cultures françaises et marocaines au travers des normes, valeurs et modes de vie des 2 pays. Nous verrons également les rituels et les codes des 2 pays permettant de conclure à la relativité des codes dans l’espace.
En rédigeant de nombreux courriers, les élèves assimileront les notions de communication interne (au sein du lycée : courrier au proviseur, aux professeurs…) et de communication externe (courriers aux entreprises, aux mairies avoisinantes…).
- La recherche d’information va également permettre de faire assimiler la notion d’identification du problème, d’ objectif et de contrainte de ce projet de voyage scolaire. En effet, la préparation de l’activité suppose une phase de réflexion préalable permettant aux élèves de fixer les objectifs de chaque activité en mettant en exergue les contraintes techniques, financières, temporelles ou humaines :
* Contraintes techniques : A l’aide de quel moyen de transport pourrions nous emmener l’ensemble des matières premières pour les travaux à effectuer ? De même pour les habits récoltés ?
* Contraintes financières : les moyens étant limités, comment identifier et contourner le problème ?
* Contraintes temporelles : Le besoin étant identifié, les élèves devront comprendre qu’un délai est impérativement à respecter pour rendre leur dossier à temps.
* Contraintes humaines : seuls les participants à ce voyage scolaire sont concernés.
Chacun des élèves devra faire preuve de créativité et d’innovation.
Ceci permettant en outre de faire ressortir les notions de communication institutionnelle/ communication commerciale.
Le thème sur la recherche d’information va également permettre de faire assimiler la notion d’identification du problème, d’ objectif et de contrainte de ce projet de voyage scolaire.
- Mise en œuvre de la Communication électronique : mettre en place une communication à l’aide des TICE : courriels entre participants pour informer de l’état d’avancement ; signaler des rendez-vous importants et surtout maintenir une relation constante avec nos partenaires (création d’un blog Projet JAPPOUJA).
- Partie organisation : « organiser son action »
Dans le cadre de la démarche d’organisation des activités individuelles, les élèves travailleront au préalable sur la préparation de l’activité. Celle-ci suppose une phase de réflexion préalable permettant d’énoncer clairement les objectifs à atteindre pour que le projet JAPPOUJA soit parfaitement réalisé, de repérer et d’évaluer les différentes contraintes, d’identifier les ressources matérielles humaines et informationnelles.
- Histoire-Géographie : assimiler les déséquilibres mondiaux (pauvreté et inégalités entre pays) permettant ainsi de donner de l’importance à la solidarité internationale. Ce projet de coopération internationale s’inscrit ainsi dans la droite lignée de l’éducation au développement et à la solidarité internationale.
- Français : Permettre aux élèves de travailler sur des écrits, de travailler leur élocution notamment.
- Management des organisations :
Ce voyage scolaire permettrait à nos élèves « la confrontation individuelle ou collective au monde réel des organisations et la production de fiches d’observation ou de grilles d’analyse et la production de synthèses, commentaires et argumentations écrites ou orales. »
Le projet JAPPOUJA leur permettrait de comprendre et d’assimiler les notions de finalités et missions de l’association de l’école. En effet, la notion de ce type d’ organisation (à savoir l’association) a été vue dans les chapitres du cours l’année dernière et cette année.
Après avoir compris les rôles et missions des bénévoles (intervenant association CROIX ROUGE ?), les élèves seront amenés à exécuter des missions au sein d’une association. Point 8.2 du programme de Management des Organisations de Terminale STG qui sera effectué en mars : les amener tout au long de la préparation du voyage, à leur faire comprendre que la mise en œuvre des missions est soumise à des contraintes légales et budgétaires.
Les notions à acquérir pour le baccalauréat seront associées aux différentes tâches à accomplir comme mission, budget, valorisation des ressources locales, développement de compétences spécifiques…
- Enseignement d’exploration : Littérature et sociéte/Thème : l’Autre :
mise en place d’un film qui présente les Français et leur vie au lycée. Travail réalisé par les 2ndes inscrits à cet enseignement.

Au retour du voyage, les élèves participants seront chargés de réaliser des photomontages sur les jeunes écoliers de JAPPOUJA. Ils seront ensuite présentés aux élèves du lycée.
- Par ailleurs, et dans l’optique de les préparer à leur épreuve pratique, ils devront élaborer des grilles d’analyse sur l’association dans laquelle ils seront bénévoles et par la suite, construire leur synthèse pour la présenter oralement.
Par ailleurs, cette action collective suppose la constitution d’un groupe de personnes constitué de tous les participants à ce voyage scolaire, qui ont un objectif commun (améliorer les conditions d’hygiène de l’école JAPPOUJA) et qui s’organisent pour l’atteindre. (définition de l’organisation, une notion à maitriser pour le baccalauréat).
Le voyage scolaire permettra également d’assimiler les notions de ressources de l’association JAPPOUJA, de financement mais également de statut au sein de celle-ci, bénévolat, et prise de décision.

II.PENDANT

Tout au long de l’année, à des périodes bien ciblées (intitulées TD projet), les 1ères préparent et organisent le séjour.
Les Terminales auront à contribuer en tant que bénévoles pour l’association JAPPOUJA surtout lors du séjour : ceci leur permettant de ne pas entraver le bon déroulement des cours. Il s’agira de sélectionner les élèves ayant déjà grandement collaboré à mes côtés depuis l’an dernier ; qui n’auront pas de réelles difficultés à se remettre au travail dés leur retour et surtout ceux qui sont vraiment motivés dans le cadre de ce projet JAPPOUJA.
Durant ce voyage scolaire, les participants pourront :
- s’immerger dans l’association JAPPOUJA : apporter le matériel nécessaire à la réalisation des travaux ainsi que les habits récoltés depuis l’an dernier par les élèves
- être intégrés dans une organisation publique : l’école et les mairies de MOHAMMEDIA et de El MANSOURIA, visite du théâtre national de Mohammedia.
- faire la visite d’une autre forme d’organisation : l’entreprise, l’objectif étant ici de faire ressortir les notions vues en cours au travers d’une visite basée à MOHAMMEDIA (La KOUTOUBIA : découverte du process du HALAL) pour observer la Division du travail, les mécanismes de Coordination mais également la spécialisation, la standardisation ou la polyvalence des tâches de cette organisation qui a mis en place depuis quelques années l’Organisation Scientifique du Travail. Soulignons que ces notions sont acquises dés la 1ère et se poursuivent en Terminale en Management des Organisations).
- Durant ce voyage scolaire, une partie du programme d’Histoire Géographie pourra être également réinvestie puisque la matière permet de travailler sur l’organisation mondiale qui n’aboutit pas à un monde unifié et qui ne réduit pas les inégalités entre les pôles moteurs et les régions du monde qui sont laissées à l’écart de cette dynamique. Les élèves constateront concrètement les multiples différences et inégalités dans le monde.
- Tout au long du séjour, les élèves s’attacheront à prendre des notes sur un carnet pour une restitution au retour ceci permettant d’assimiler les procédés de l’argumentation orale. Ainsi, les notions de stéréotype et préjugé pourront être réutilisées dans le cadre de ce voyage scolaire.
Ils pourront également relever les rites de salutations du pays, apprécier les différences dans le système scolaire marocain et porter leur attention sur l’attitude et le comportement des autochtones.
Enfin, prendre des photos qui représenteraient la culture marocaine et la vie d’un écolier marocain. Ces photos permettront ainsi de réaliser les photomontages au retour.
Ce carnet pourra faire l’objet au retour d’un document de travail.
Les ateliers préparés au préalable par les élèves permettront de restituer la notion de mécanisme de coordination.
- En effet, les élèves participeront à la vie de l’association au travers de 8 ateliers qui verront un élève de terminale être membre coordinateur conjointement avec un élève de 1ère pour mener à bien leurs objectifs ; ces ateliers permettant aux écoliers de l’école JAPPOUJA de découvrir de nouvelles activités :
- Ateliers francophonie : ateliers d’écriture et de lecture, travailler à l’écriture d’un journal de bord, faire des affiches (pour la classe ; pour la kermesse)
- Atelier Reporters sans frontières : faire un film qui retrace les missions effectuées durant le voyage scolaire,
- Atelier jardinage : Les élèves pourront travailler à l’élaboration d’un espace vert garni de fleurs (recueillir graines),
- Atelier Argile : créer des objets souvenirs pour les écoliers,
- Atelier de peinture : mur des toilettes notamment,
- Atelier de chant et de musique : les élèves pourront amener leurs instruments de musique pour initier les écoliers.
- Atelier kermesse : Idée d’une kermesse avec les écoliers pour terminer le séjour (au préalable, organisation des jeux) : entreprise partenaire pour des cadeaux : Adidas et Cyrillus. Les élèves de cet atelier seront chargés de mettre en place la journée et de coordonner les différents ateliers de jeux le jour J,
- Ateliers sportif : Amener les écoliers à faire du sport et à découvrir certains sports (badminton, gymnastique…).
Ces ateliers pourront de ce fait permettre aux élèves de participer à la vie locale.

III. EN AVAL

Lors du retour des élèves, de nombreuses activités peuvent être mises en place :
Information /Communication/Organisation :
- Dans un 1er temps, un contrôle et un suivi de l’activité peut permettre d’évaluer les résultats de notre projet : La notion d’auto-contrôle permettra de mettre en place la notion de mesures correctives.
- Le carnet sur lequel les élèves (érigés en véritables observateurs/ethnologues) auront relevé de nombreux éléments pourra nous permettre également de revoir les nombreuses notions inculquées au cours de l’année (attitude, comportement, stéréotype et préjugé, culture…)
- Les élèves pourraient mettre en place un atelier montage vidéo qui retracera le voyage effectué.
- Afin de faire partager notre expérience aux autres lycéens, un cocktail pourrait être organisée par les élèves en fin d’année permettant par là-même de remercier nos différents partenaires qui ont contribué à l’élaboration du projet.
- Les Terminales pourront quant à eux, dans le cadre du Management des organisations, restituer à l’oral les finalités et les missions établies au cours du voyage au sein de l’association. Ils pourront également sous forme de synthèse caractériser les différentes organisations visitées (entreprise La Samir, l’association JAPPOUJA, la mairie de Mohammedia).
Ces restitutions pourront les entraîner de façon efficace à leur épreuve pratique qui aura lieu en fin d’année dans le cadre de l’obtention du baccalauréat.

Partie financière
Le financement de ce voyage scolaire peut provenir de différentes sources.
- Puisque ce voyage répond à l’axe 3 : Favoriser les coopérations relevant de la solidarité internationale, de l’éducation au développement ou de la promotion de la francophonie des axes prioritaires académiques, il sera possible d’être subventionné par la DAREIC (Délégation Académique aux Relations Européennes Internationales et à la Coopération).
- Par ailleurs, des dons en nature seront demandés pour ce projet : soit par des particuliers, soit par les différentes collectivités avoisinantes en nous confiant leurs installations sportives :
- Les dons des entreprises ne seront bien évidemment pas négligés puisque, durant l’année scolaire, lors des TD projet notamment, il sera demandé de rédiger des courriers.
- Le lycée Jean MONNET dans le cadre de son enveloppe budgétaire voyages 2012.
Soulignons que des parents d’élèves ont déjà fait part de leur souhait de nous aider sous forme de dons pécuniaires grâce à leur entreprise si notre dossier est jugé sérieux par l’entreprise.