Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Arts plastiques > Derrière les images : des textes d’élèves. > Aller vers l’autre, par CORENTIN DESCOURVIERES et MARION BOUCCARA
Publié : 3 octobre 2012

Aller vers l’autre, par CORENTIN DESCOURVIERES et MARION BOUCCARA

Réponse de deux élèves de première au sujet Aller vers l’autre.


Descourvières Corentin, première photographie Aller vers l'autre {JPEG}

" Aujourd’hui, j’ai rencontré, pour la première fois, une dame charmante qui habite dans mon village depuis toujours. Ne la connaissant pas, et au vu du sujet imposé, mon attention s’est portée sur elle.
Mme Evelyne Marlier, résidente à Behoust, petit village des Yvelines, avec son époux, M. Albert Marlier, a bien voulu se laisser interroger et photographier par un lycéen : voici le contenu de cette rencontre :

- Pour vous, quelle est la plus belle photographie que l’on ait pu faire de vous ?

Je crois que les plus belles photographies que l’on ait pu faire de moi sont celles de mon enfance, celles où je n’étais encore qu’une petite fille, voir un nourrisson et alors que les images n’étaient qu’en noir et blanc.

- Pour vous, comment peut-on définir une belle photographie ?

Pour moi, la photographie idéale n’existe pas mais les photos que j’aime par dessus tout sont celles où la nature est parmi nous, celle où nous pouvons voir un paysage de notre belle planète ou en moins en arrière plan. Je trouve qu’une touche de nature illumine une photographie et la rends belle à regarder.

- Comment voudriez-vous vous voir en photographie ?

Je pense que, si je devais faire un choix, je choisirais la jeunesse car j’ai passé de bons moments durant cette période même si je passe encore de joyeux moments maintenant.

- Êtes-vous à l’aise quand on vous prend en photo ?

Non, pas forcément, je n’aime pas trop la photographie mais j’aime prendre des photos, pouvoir capturer des moments heureux et les visionner encore et encore.

- Préférez-vous les photographies en noir et blanc ou celles en couleurs ?

Naturellement, je préfère les photographies en noir et blanc car j’ai grandi avec et quand on ouvre l’un de mes albums-photo, on peut voir que je n’ai que ça. Mais suite à la modernisation des appareils, je me suis finalement attachée aussi à la couleur. Elle donne vie à la photographie, ajoute de petits détails. Mais rien ne vaut une belle photo en noir et blanc qui va me faire retourner en enfance.

- Avez vous une préférence parmi certains artistes ou photographes ?

Oui, comme tout le monde, j’ai mes préférences artistiques comme par exemple le photographe français Robert Doisneau, avec sa célèbre photographie : "Le baiser de l’hôtel de ville".
Dans une photographie, je trouve que capturer un moment précis est la plus belle technique de prise de vue. Le fait de capturer, un baiser, un instant, un mouvement, donne pour moi tout son sens à la photographie, contrairement aux artistes qui prennent en photographies des mises en scène posées.

- Selon vous, le fait d’être un artiste est-il un don ou un travail ?

Pour moi, le dessin peut être un don, mais l’on peut aussi apprendre à dessiner. Souvent les artistes sont aidés par des facilités, un bon coup de crayon... Mais Imaginaire et Création se mêlent car ils ne peuvent pas être appris comme pour la bande-déssinée.
L’architecture, les arts graphiques et la créativité en général sont innés. Mais les comédiens, les chanteurs, les compositeurs, les stylistes, sont des métiers d’arts appris. Quoi qu’il en soit, selon moi, tout ces métiers nécessitent tout de même de fournir un travail considérable.
"

Descourvières Corentin, Photographie finale {JPEG}

DESCOURVIERES CORENTIN, 1ere ES


Bouccara Marion, Aller vers l'autre 1 {JPEG}

" Je suis allée à Saint Germain en Laye pour rencontrer un tatoueur de la boutique Dimitri HK Tatoo. C’est Dimitri HK en personne que j’ai donc interviewer en plein milieu d’une séance de tatouage. Il a accepté de répondre à mes questions :

- Pour vous qu’est-ce que le Beau ?

Le Beau, c’est moi, m’a-t’il répondu en rigolant.

- Qu’est ce que pour vous une belle photographie ?

Pour moi, une belle photographie c’est, lorsque je la regarde, de ressentir quelque chose.

- Êtes-vous à l’aise quand on vous prend en photo ?

Oui, je suis à l’aise, ça ne me dérange pas. Je fais beaucoup de conventions autour du tatouage, donc on me prend souvent en photo.

- Préférez-vous une photographie couleur ou noir et blanc ?

Je préfère les photographies en noir et blanc avec juste une couleur qui ressort, ou bien une photographie bien contrastée.

Bouccara Marion, Aller vers l'autre 2 {JPEG}

- Comment voudriez-vous être représenté ?

Toujours avec humour, il m’a répondu avec la barbe de Victor Hugo. Plus sérieusement, il a ajouté : je voudrais être représenté comme quelqu’un de sympathique.

Je n’ai pas pu lui poser davantage de questions car, ayant une cliente, il devait se remettre au travail.
Au moment de le photographier, il a fait quelques grimaces, il discutait et riait avec moi et la jeune femme qu’il était en train de tatouer. Il était très détendu ce qui m’a tout de suite mise en confiance. La deuxième fois que je suis venue le voir, je lui ai présenté la photographie que j’avais tiré en double exemplaire (une pour lui et une pour moi qu’il a bien voulu signer). Il m’a dit qu’il la trouvait très bien retouchée et il a tout de suite remarqué le calque que j’avais utilisé en transparence car c’était d’après un tatouage qu’il avait lui-même dessiné.
"

Bouccara Marion, Aller vers l'autre 3 {JPEG}

BOUCCARA MARION, 1ereL