Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Langues vivantes > Italien > Intervention de Libera , l’association anti-mafia
Publié : 29 janvier 2014

Intervention de Libera , l’association anti-mafia

Lundi 27 Janvier, nous avons eu la chance d’assister à l’intervention de l’association ‘’Libera’’ par trois bénévoles, Silvia, Daniele et Frederico.

‘’Libera’’ est un réseau d’associations anti-mafia regroupant quatre organisations dont ‘’Cosa nostra’’ et ‘’camorra’’. ‘’Libera’’ a été créée il y a environ une vingtaine d’années par un mouvement citoyen qui a eu recours à de nombreuses signatures afin de monter cette organisation née du cœur de la société. Ainsi, de petites associations locales et le réseau lui-même ont été mis en place.

Afin de lutter contre la mafia, dont nous avons la preuve de l’existence depuis 150 ans, ‘’Libera’’ gère la production agricole sur des terrains ayant été confisqués puis réattribués, elle organise des séjours autant pour les jeunes que pour les plus âgés, au cours desquels il est possible de rencontrer et d’échanger avec la population locale et avec les organisateurs de ce projet dans le but d’en savoir plus sur la mafia et la lutte menée contre celle-ci. ‘’Libera’’ organise également chaque année une journée de la mémoire, le 21 Mars, au cours de laquelle une marche est organisée en souvenir des victimes. Chaque année la marche se déroule dans une ville différente d’Italie. En plus de tout cela, cette association donne de son temps afin d’intervenir dans les écoles afin de se présenter mais aussi de sensibiliser les jeunes à ce sujet et elle organise également le ‘’cinemovel’’ qui est un projet consistant à déplacer le cinéma dans une caravane, par exemple, afin de pouvoir projeter différents films en plein air dans les régions dépourvues de cinéma.

Bien évidement, ‘’Libera’’ n’est pas la seule association à lutter contre la mafia. En effet de nombreuses organisations se sont laissées toucher par cette cause et ont donc voulu se lancer dans la lutte. Voici quelques-unes de ces associations :

- ‘’avviso pubblico’’

- ‘’Direzione investigativa’’ antimafia qui lutte contre les crimes commis par la mafia.

- ‘’ANBSC’’ qui concerne principalement les biens confisqués et qui centralise la gestion de ces biens.

- ‘’ Agenda rouge’’ qui a été fondé par un mouvement citoyen.

- ‘’Addio Pizzo’’ qui a été mis en place par les commerçants et leurs consommateurs en révolte contre le ‘’Pizzo’’ qui est une taxe imposée par les mafieux sur les commerçants.

Après nous avoir présenté leur association et ses diverses actions, les intervenants nous ont présenté un documentaire intitulé ‘’Uomini soli’’ qui montre les crimes et attentats commis par la mafia ainsi que les hommes qui ont tenté de lui résister. Le documentaire nous a plus particulièrement parlé de ‘’Pio la Torre’’ qui était un politique et syndicaliste assassiné en 1982 et qui a tenté de mettre en place des lois contre le crime mafieux, tout comme ‘’Carlo Alberto dalla chiesa’’, général et préfet, qui s’était lancé dans la lutte de la mafia afin de faciliter la condamnation et les preuves contre les criminels. Nous avons également entendu parler de ‘’Giovanni Falcone’’ et de ‘’Paolo Borsellino’’ qui étaient des magistrats assassinés en 1992.

Dans le documentaire de diverses thématiques ont été abordées comme le rapport entre mafia et politique ou encore la ‘’normalisation’’ du héro, c’est-à-dire son humanisation.

Le documentaire raconte qu’une des principales villes touchées par la mafia est la ville de Palerme. Une ville qui regorge de souvenirs terrifiants, comme des plaques commémoratives, les croix de Palerme, la salle bunker dans laquelle se déroulaient les nombreux procès avec l’élite mafieuse contre les crimes commis par celle-ci. Nous retrouvons également des lieux importants comme les bureaux de Giovanni Falcone ou de Paolo Borsellino mais également des premières pages de presse qui ont été précieusement conservées et sur lesquelles ont peut apercevoir les photos des diverses victimes, et des mots inspirant la terreur tels que ‘’boucherie’’ ou encore ‘’carnage’’. Une terreur qui a pour origine les diverses meurtres et attentas de la mafia comme celui du 21 Juillet qui a fait 148 morts. A cette époque on disait ‘’A Palerme on fait de la politique un pistolet à la main’’, mais aussi ‘’la mafia est contre nos symboles’’, ce qui montre la violence qu’on subit les populations italiennes de cette époque.

Pour finir leur intervention, les bénévoles nous ont expliqué pourquoi ils s’étaient lancé dans un tel projet. Pour eux, la lutte contre la mafia et donc contre le blanchissement d’argent, le trafic de drogue ou même d’êtres humains est inacceptable et mérite une lutte acharnée qu’ils mènent également par solidarité pour toutes les régions encore touchées par la mafia, des régions comme la Sicile, l’Italie, les Etats-Unis ou encore l’Europe. Ils se battent pour faire cesser l’intimidation et les crimes mis en place par ce mouvement et se sentent ainsi concernés et touchés par les différents évènements qui ont eu lieu et qui ont parfois encore lieu.

Emilie De Roualle, 1ère L1

Portfolio automatique :