Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Lettres > 2018-2019 > Un article rédigé par Timothée Petitjean 78actu Toutes les nouvelles Concours (...)
Publié : 16 janvier

Un article rédigé par Timothée Petitjean 78actu Toutes les nouvelles Concours d’éloquence

Un concours d’éloquence au lycée Jean-Monnet de la Queue-les-Yvelines

Au lycée Jean-Monnet de la Queue-les-Yvelines, sous l’initiative de deux professeurs, une classe de terminale littéraire s’est lancée dans un concours d’éloquence.

La finale du concours d’éloquence a réuni environ 150 personnes au lycée Jean-Monnet.

Six élèves de terminale littéraire ont participé à la finale du concours d’éloquence du lycée Jean-Monnet de la Queue-les-Yvelines. Cette compétition verbale a été proposée à la classe par leur professeur d’histoire, Violaine Maillier et leur professeur de français, Valérie Leprieur. « Pour préparer le concours, il y a eu un travail sur la confiance en soi, le regard des autres, la prise de paroles avec préparation ou en improvisation », explique leur professeur d’histoire. Depuis le mois de septembre, ses élèves ont passé une heure par semaine à travailler leur éloquence.

Un travail de plusieurs mois

« Ensuite, il y a eu des éliminatoires au fil des semaines avant la finale », racontent Nolwenn, Anaëlle et Marion, trois élèves de la classe. Au programme, différents sujets à travailler comme Un crime dans l’espace est-il sans gravité ? Ou encore faut-il pousser le bouchon un peu trop loin ? Elles assurent toutes les trois avoir énormément gagné en confiance avec ce projet, mais aussi avoir appris à mieux parler et gagner en maturité. Elles assurent :

Des élèves dans la classe étaient très timides et n’osaient quasiment jamais parler. Ils se sont totalement révélés avec ce concours. »

Un constat que partage leur professeur d’histoire : « Quand je les vois, j’ai des étoiles dans les yeux. J’ai vu une vraie évolution chez des élèves rongés par la timidité. C’est notre plus grande victoire. » Pour la finale, six élèves se sont présentés face à un public d’environ 150 personnes. Enseignants, amis et famille se sont pressés pour entendre le travail de plusieurs mois de ces élèves.
Geneviève Dominois, documentaliste et membre du jury, insiste :

Tous ont su manier l’art oratoire avec brio. »

Ce sont Marion, Lucie et Morgane qui remportent la victoire. Mais l’essentiel réside dans les progrès effectués par chaque élève de la classe, et « la bienveillance qu’on avait entre nous quand on passait devant la classe », ajoutent Nolwen, Anaëlle et Marion.

Timothée Petitjean
78actu Toutes les nouvelles
Publié le 27 Déc 18 à 12:51