Publié : 21 novembre

La compagnie Veiculo Longo au lycée Jean Monnet

La compagnie Veiculo Longo est venue se présenter pendant un quart d’heure en classe, en soulignant sa spécificité : elle n’est ni vraiment une compagnie de danse, ni une compagnie de théâtre, et leur objectif principal est d’interroger les lieux, et notamment les lieux publics, dans lesquels ils se produisent.

Ils ont voulu ensuite directement mettre les élèves en activité, afin qu’ils puissent appréhender ce que pouvait être cette interrogation de l’espace, et se rendre compte de la manière dont la compagnie travaille. Nous nous sommes donc rendus devant le portail du lycée, et ils ont demandé aux élèves de marcher, dans un espace délimité. Puis, ils ont ajouté des contraintes au fur et à mesure : lorsque Manuel tapait dans ses mains, tout le monde s’arrêtait et un élève devait dire : « je m’appelle... ». Puis, la contrainte a été changée : les élèves devaient toujours marcher, tout en gardant un autre élève dans le champ de vision de leur œil droit. Ils devaient choisir un autre élève et le garder dans le champ de vision de leur œil gauche. Enfin, ils devaient, tout en se déplaçant, garder toujours un camarade dans leur champ de vision droit, et au autre dans leur champ de vision gauche.

Nous avons ensuite changé d’activité : les élèves ont dû se promener par binôme dans le lycée : pendant un quart d’heure, un élève fermait les yeux tandis que l’autre le guidait, puis ils échangeaient les rôles le quart d’heure suivant.
Enfin, ils ont été invités à s’installer où ils le souhaitaient dans le lycée, et à noter pendant cinq minutes tout ce qu’ils voyaient, entendaient, pensaient. La restitution s’est faite sous forme de cercle, les élèves placés au centre fermant les yeux pendant que ceux placés à l’extérieur du cercle lisaient leur texte (les places ont ensuite été inversées).

Lise Muller, professeure de Lettres