Publié : 19 octobre 2010

Un monde inégal

Un monde inégal

Article réalisé par :
Agathe Lorho 2de 9
Camille Bacou 2de 10
Lauriane Beltz 2de 8

Lundi 27 septembre, dans le cadre de l’enseignement d’exploration « Littérature et Société » des 2ndes, le groupe ayant choisi le thème de « l’Autre et les Médias » avait rendez-vous au CDI afin de rencontrer deux intervenantes des associations MOPTI et Artisans du Monde.
Le but de la séance étant de montrer les inégalités dans le monde, deux animations nous ont été proposées.

- Pour commencer, tous les élèves se sont réunis autour d’un amas de chaises, puis, cinq de nos camarades ont été désignés pour représenter cinq parties du monde très différentes, à savoir : l’Afrique subsaharienne, l’Amérique Latine, l’Asie, le monde Arabo-musulman et les pays industrialisés. Le groupe classe représentait la totalité de la population mondiale (qui est de presque 6,8 milliards d’habitants ; soit 220 millions d’habitants par élève). On nous a demandé d’estimer la population de chaque ensemble en nous répartissant autour de ceux-ci.
Dans un deuxième temps, nous nous sommes partagés les chaises, qui correspondaient au PIB de chaque groupe, suivant le même principe.
De grandes disparités ont alors été remarquées : il y avait quatre chaises pour seize élève en Asie, contre vingt-et-une chaises pour six élèves dans les pays industrialisés mais il n’y avait aucune chaise pour l’Afrique Subsaharienne.

- La seconde partie de l’animation consistait à nous faire prendre conscience de l’inéquitable partage des ressources à la surface de la planète. Pour ce faire, nous avons utilisé une baguette de pain : les trois quarts de celle-ci (soit 80% des ressources) ont été donnés à un élève représentatif des 20% de la population la plus riche, et une infime partie du quart restant a été attribuée à un autre élève représentant les 20% des plus pauvres.

De façon ludique, nous avons donc réalisé à quel point nous, habitants des « pays industrialisés » et appartenant aux 20% de la population la plus riche, étions chanceux dans un monde où les inégalités se font de plus en plus importantes !