Publié : 1er mars 2011

Rencontre avec Marianne Chaud - le 28 février 2011


- Les élèves de l’enseignement d’exploration "l’autre et les médias", dans le cadre de leur projet sur le rôle des femmes dans le monde, avaient travaillé plusieurs séances sur le film de Marianne Chaud, Himalaya, terre des femmes.


- Dans un village indien, isolé dans l’Himalaya, une jeune ethnologue a pu s’immerger pudiquement dans l’intimité de quatre générations de femmes.


- "Situé dans le nord de l’Inde, à près de 4 000 mètres d’altitude, dans un décor aride et somptueux de barres rocheuses et de montagnes dénudées, le village de Sking est l’un des plus isolés de la région himalayenne du Zanskar. Il abrite une centaine d’habitants, dans une poignée de maisons entourées de champs d’orge. Tout le monde, ici, dépend entièrement du travail de la terre et des aléas du climat. Avant l’arrivée des grands froids, l’on récolte et l’on stocke ce qui va constituer la subsistance familiale pour toute une année. L’été est court, l’hiver interminable. Ce sont essentiellement les femmes qui prennent en charge les récoltes. Qu’elles soient jeunes ou vieilles, elles travaillent sans relâche, de l’aube au soir, dans l’urgence des jours qui raccourcissent." ARTE


- Cette rencontre restera un des temps forts de l’année. Avec simplicité et passion, Marianne Chaud a expliqué aux élèves son travail de documentariste et la spécificité de sa démarche d’ethnologue.

Portfolio automatique :

Documents joints