Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Enseignement général et technologique > Arts plastiques > Niveau terminale > Investir le lieu et l’intention d’un acte de communication.
Publié : 29 novembre 2011

Investir le lieu et l’intention d’un acte de communication.

Barbara Kruger, Don't be a jerk, 1996
Barbara Kruger, Untitled (Don’t be a jerk), Installation pour panneaux lumineux, Melbourne, Australie, 1996

En classe, vous listerez les diverses intentions qui peuvent motiver un acte de communication.

- Les intentions de la communication : partager, vendre, critiquer, contester, promouvoir, émouvoir, interroger, faire découvrir, manipuler, informer, choquer, déranger, sensibiliser, simplement montrer, défendre, exprimer et s’exprimer, faire rêver, avertir, interagir, amuser, distraire, divertir, donner envie, faire prendre conscience, aider (communication solidaire), faire réflechir, faire comprendre, sous-entendre, influencer, tromper, dynamiser, se moquer, starifier/rendre sacré, créer une audience, remettre en cause, transmettre, dégrader/désacraliser, véhiculer des idées, faire de la propagande, question sur l’autocensure dans l’acte de communiquer ou de la communication qui se fait sous le poids d’une censure, question sur le rôle de la répétition dans l’acte de communication, avouer, enjoliver, communiquer pour cacher/dissimuler...

Vous listerez aussi les divers lieux et médias où ces actes s’expriment.

En rapport avec votre problématique, vous chercherez un acte ou un espace de communication qui vous semble proche, qui aurait des liens de sens ou plastiques avec vos travaux précédents.

- lieux de la communication : l’image, le texte, la parole, la presse, la télévision, la radio, internet, la publicité, la mode, l’exposition, le musée, l’encyclopédie, le dictionnaire, le faire part (de naissance, de mariage, de décès...), la rubrique nécrologique, le flyer, l’annuaire, le répertoire, l’enveloppe, le timbre, la correspondance, le packaging, la publicité, le téléphone, le tract, l’invitation, l’enseigne, le magazine, le défilé (militaire, de mode), le cinéma, le film d’animation, le livre, l’affiche politique, la musique, le chant, la lettre, le procès verbal, la confession, la banderole, la pancarte, le panneau de signalisation, le porte-voix, les hauts parleurs, l’image de profil facebook, l’homme sandwich, l’avis de recherche, l’album de famille, la pierre tombale, les petites annonces ...

Ainsi, vous vous emparerez à la fois de l’acte de communication comme modèle visuel et de son espace comme lieu de présentation pour une œuvre personnelle cohérente avec vos travaux précédents.

Vous rédigerez à l’écrit les raisons qui vous ont poussées à choisir cette communication et le rapport que vous avez entretenu avec ce référent (modèle et copie, réalisme, faux, parodie, détournement, hommage, critique...).

BARÈME :
- /4 capacité à s’approprier la forme et les caractéristiques plastiques d’un acte de communication en cohérence avec les pratiques personnelles
- /4 capacité à s’approprier le sens d’un acte de communication en cohérence avec la démarche personnelle
- /4 capacité à s’approprier le dispositif de présentation d’un acte de communication et de le ramener vers l’artistique
- /4 qualité et maîtrise des savoirs faire et ÉCRIT (description plastique, sens, références et liens avec la démarche)
- /4 TRAVAIL, INVESTISSEMENT