Publié : 19 mars 2013

Rencontre avec Théogène Kambere

Théogène, chef de projet de l’association UWAKI Nord-Kivu , licencié en Sciences politiques et administratives, a présenté aux élèves son programme qui intervient en République démocratique du Congo, dans le Province du Nord-Kivu. Il a pour objectif la formation aux techniques agricoles de 3500 femmes vivant en milieu rural.

Théogène a également expliqué la situation politique complexe de la Région des Grands lacs. Les populations civiles et plus particulièrement les femmes sont victimes d’exactions perpétrées par des bandes armées.

Il a aussi abordé la question du trafic de coltan en Afrique centrale. Ce minerai, indispensable à la fabrication des téléphones portable, est la cause d’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts. L’ONU dénonce les grandes quantités de ce minerai illégalement extraites du sol de la République démocratique du Congo et transportées en contrebande, en accord avec des entrepreneurs occidentaux, par les armées de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la RDC qui occupaient la Province orientale et la région du Kivu, à l’est du pays. Ces exploitations minières illégales encouragent le maintien d’armées étrangères au Kivu et mettent en péril l’écosystème forestier de la région.